7 entreprises chinoises qui domineront l’industrie technologique de demain

L’incroyable bon en avant des entreprises Chinoises dans l’économie du mondiale !

En réalité, les compagnies et start-up chinoises ne sont plus adeptes des parfaites répliques des innovations provenant des autres pays. En effet, une nouvelle vague de consommateurs chinois est née suite à la rapidité de la croissance économique qui ralentit seulement depuis l’année dernière. Les consommateurs chinois ont des attentes différentes et qui changent rapidement. De plus, ils sont devenus hyper connectés et ont besoin d’avantages d’innovations avant d’effectuer de quelconques dépenses.

Voici donc les 7 compagnies ayant apporté d’importantes innovations technologiques en Chine et continuent de progresser afin d’offrir les meilleurs services possibles aux consommateurs. Ces entreprises ont un puissant impact sur la population chinoise et représente le fil conducteur de l’économie chinoise pour les années à venir.

Baidu

 

La plupart des utilisateurs occidentaux l’appelle souvent le “Google chinois”. En effet, Baidu est le premier moteur de recherche en Chine et constitue une incroyable opportunité pour les entreprises d’augmenter leur e-réputation en étant référencées sur la première page de Baidu. De plus, mis à part les services internet habituels, Baidu a élargi ses horizons dans le paiement électronique afin de faire concurrence à Alipay et Wechat, grâce au porte-monnaie Baidu ainsi que des services de livraison de nourriture dans plus de 70 villes chinoises avec Waimai.

Alibaba

Alibaba est l’un des géants technologiques du pays les plus populaires mais aussi à travers le monde. En effet, la compagnie dispose de la plus large plate-forme e-commerce du monde et dirige d’ailleurs Tmall, Taobao ainsi qu’Alibaba.com remportant un succès phénoménale en Chine et même auprès des étrangers. En réalité, avec plus de 100 millions d’utilisateurs, les plates-formes accueillent des millions de marques étrangères comme locales. Par ailleurs, le pouvoir d’Alibaba a également attiré beaucoup d’investissements et de contributeurs tel que Yahoo détenant une contribution de 15% qui fut évaluée à plus de 30 milliars de US dollars. De plus, Yahoo est aussi le co-fondateur de Jerry Yang racheté pour 1 milliard de US dollars en 2005 en échange d’obtenir Alibaba à 40%.

Ainsi, la célèbre compagnie est devenue un géant de l’e-commerce et la plus populaire pour le shopping en ligne dont la croissance reste à ce jour la plus rapide du monde sur le marché. Par ailleurs, 80% de shopping en ligne du marché chinois est dominé par Alibaba. Alors que la Chine reste bien loin derrière les États-Unis en terme PIB, la Chine demeure le plus large marché e-commerce mondiale grâce notamment aux plates-formes B2C, C2C et B2B d’Alibaba.

Tencent

Vulgairement appelé le “Facebook chinois” par le reste du monde, Tencent a longtemps été connu pour son service de messagerie instantanée QQ et ses 200 millions d’utilisateurs actifs. Cependant, Wechat a depuis largement pris les devants, et devient le digne successeur de QQ avec un large choix de services de plus en plus innovant. En outre, la célèbre plate-forme chinoise est une combinaison de WhatsApp, Facebook, Apple pay, Google news et slack. Wechat est rapidement devenue un mode de vie pour les utilisateurs chinois qui utilisent l’application que ce soit pour discuter, découvrir les dernières tendances de leurs marques préférées, commander à manger ou encore payer en ligne devenant ainsi le plus grand concurrent du service de paiement d’Alipay en Chine. Aujourd’hui, Wechat est réellement devenu puissante et attire également les étrangers s’expatriant sur le territoire.

JD.com

JD.com ressemble de près à “l’Amazon Chinois” et bien que la Chine soit inondée de produit contrefaits, JD parvient à garder des produits authentiques des plus grandes marques du monde. Aujourd’hui, la plate-forme délivre ses produits à plus de 600 millions de clients par jour dans le pays. L’entreprise travaille également sur la livraison de drones dans les villes plus rurales. La compagnie utilise aussi une base de donnée afin de gérer au mieux les stocks, optimiser la qualité de livraison et créer des modèles de base de données encore plus sophistiqués afin d’implanter son propre service de paiement pour les clients.

Didi

Didi Chuxing est connu pour la création d’un service personnel de véhicules avec chauffeur. La compagnie est la plus populaire en Chine, offrant plus de 10 millions de voyages la journée. Didi fut créée en 2012 et possède plus de 5000 employés. Elle fut évaluée à plus de 16 milliards d’US dollars. Aussi, Didi est également devenue une application mobile. En effet, la célèbre entreprise travaille en étroite collaboration avec des chauffeurs indépendants des taxis. Pour finir, la compagnie a également mis en place un service de co-voiturage et collabore avec Didi Bus.

Huawei

 

Huawei a pour but premier de fournir des solutions technologiques pour les entreprises de télécommunication. De plus, la marque est devenue l’un des principaux fabricant d’appareils mobile du monde. Huawei est d’ailleurs à la hausse sur un certain nombre de marchés en dehors de la Chine et s’est réellement développée ces dernières années. Dans un monde où les fournisseurs d’équipement électroniques, de logiciels et de services se bousculent, Huawei a su s’imposer comme un leader sur le marché du B2B mondiale.

Xiaomi

Xiaomi est une entreprise chinoise d’électronique et d’informatique, spécialisée dans la téléphonie mobile intelligente. La société a développé une base de fans engagés pour sa marque “Mi” des smartphones en favorisant une énorme communauté de 170 millions d’utilisateurs dans le monde. Cela a contribué à faire des appareils Xiaomi le téléphone de choix parmi les utilisateurs de smartphones les plus actifs en Chine. Alors que le Mi smartphone n’est pas encore au top au niveau du design comme Apple et Samsung, Xiaomi a été plus innovante dans d’autres domaines. La société est en train de devenir une marque de produit de consommation beaucoup plus large. Ses produits les plus récents comprennent une télévision à écran plat, un casque hi-fi et des écouteurs, un boîtier décodeur TV, un tracker de remise en forme, un stylo de mesure de la qualité de l’eau…

Le secret des stratégies marketing d’Alibaba

Les stratégies marketing à la clé du succès d’Alibaba

Qui est Alibaba ?

En très peu de temps, Alibaba s’est positionné comme la plus grande entreprise de commerce en ligne et mobiles dans le monde. Il a su apporter des opportunités aux petites et moyennes entreprises, qui ont pu profiter de cet avantage pour se démarquer à l’échelle nationale et internationale. Il s’agit ici de discuter des stratégies marketing utilisé par Jack Ma pour étendre son entreprise.

Jack Ma revendique très souvent le nom de son entreprise comme étant facile à écrire et à prononcer dans plusieurs langues mais il évoque aussi le nom du personnage Ali Baba du célèbre conte « Les Mille et Une Nuits ».

 

Alibaba est au cœur des sujets du moment en devenant l’une des plus grandes sociétés de B2B de Chine et dans le monde. Il a facilité l’achat en ligne de n’importe quel produit dans n’importe quel endroit du monde. Yun Ma en fondant Alibaba Group en 1999, avait comme idée de rendre internet accessible, fiable et utile à tous. Alibaba comptait alors seulement 18 employés et leur bureau se trouvait dans l’appartement de Jack Ma. L’année dernière, il est passé à 20 000 employés dont plusieurs bureaux dans le monde.

 

Alibaba Group compte désormais sept sociétés dont Alibaba Small Business Operations, Taobao, Tmall, Alibaba International Business Operations, Juhuasuan, Etao et Alibaba Cloud Computing. Le groupe Alibaba rassemble à la fois les fonctions d’entreprise, mobiles, e-commerce leader, marché du commerce de détail et de gros. Il fournit aussi des services tels qu’une plateforme permettant aux consommateurs, commerçants de faire du commerce. Dans l’ensemble, son marché se compose de plus de 30 millions d’utulisateurs actifs dans plus de 240 pays du monde.

Le succès d’Alibaba rend alors Jack Ma qui était autrefois enseignant, l’homme le plus riche de Chine. Selon Forbes, Jack Ma serait le premier entrepreneur chinois qui parvient être en couverture de Forbes.

Le succès d’Alibaba repose sur la segmentation de marché qui se compose de facteurs dont il a pu se servir tels que le produit, le prix, l’emplacement, et les promotions.

Alibaba réalise donc une analyse marketing et la planification dans le but de trouver le meilleur marketing mix possible. A long terme, une relation stable s’est formée entre les fournisseurs et les acheteurs facilitant la réussite de la société.

 

Une véritable success story

 

Attirer avec la gratuité

Dans une première étape de 1998 jusqu’à 2001 : Alibaba apportait des informations gratuites aux fournisseurs qui entraient sur le marché. A cette époque, le marché du commerce chinois était peu avancé et l’information ne circulait que sur internet.

Jack Ma se penchait sur les besoins des PME en Chine qui veulent entrer sur le marché électronique  en leur permettant d’accéder aux services en ligne gratuitement et aux informations selon les caractéristiques des industries.

Obtenir La confiance

La seconde étape vient dans les années 2002 lorsque Alibaba inventa une certification de crédit de confiance appelée TrustPass. Cette invention garantissait aux consommateurs de faire des achats sans fraude et tromperie. Ce fut un problème récurrent tout au long du processus de développement  du e-commerce en Chine.

Alipay a permis de générer de plus en plus de profits puisqu’en l’utilisant les PME ont donc un environnement d’affaires sécurisé.

 E-commerce me voici me voila!

La troisième étape arriver vers 2004 quand Alibaba cherche à développer les marchés étrangers pour développer le marché du e-commerce. Alibaba créé Taobao qui est devenu le plus grand marché d’achats en ligne, dépassant US eBay mais aussi Alimama la plus grande plateforme publicitaire en ligne pour des fins commercials.

 

Alibaba veut aller vers le B2C

En 2008, Alibaba ouvre un bureau Taiwan ainsi qu’en Suisse c’est ici que la 5ème étape commence. Pendant un moment, le marché B2C (« business to client ») et C2C (« client à client ») étaient très en retard c’est pourquoi Alibaba a du revoir sa stratégie commerciale dont le but était d’insérer plus facilement le marché B2C au e-commerce. Maintenant, le nombre total d’utilisateurs inscrits a augmenté significativement.

 

Comment Alibaba réussit à s’imposer et avec quels armes ?

 

Il est évident que la fonction principale d’Alibaba se voulait d’être une plateforme simple afin de faire des affaires dans le monde entier. En Chine, les canaux de ventes étaient très insuffisants pour les PME locales avant l’arrivée d’Alibaba.

Avec une croissance économique explosante et les réformes économiques connues par le pays, de nombreuses PME recherchent des opportunités à s’enrichir et c’est ce qu’a apporté la technologie d’Alibaba. Selon la BBC, la valeur totale des marchandises vendues sur Alibaba en 2014 était plus élevée que Amazon et eBay combiné.

Alibaba fournit des services de communication pour les utilisateurs tels que des forums, blogs et groupes. Mais il donne aussi accès à des outils de communications comme Alitalk, Taobao Wangwang et Yahoo Messenger pour faciliter la communication entre les clients à tout moment.

Tout d’abord, Alibaba offre une adhésion gratuite afin d’attirer le plus de clients possibles. Puis il a commencé à facturer des frais d’adhésion. Alibaba a deux sources de profits : la première vient de frais de publicités de Alibaba. La seconde source provient de clients avec des services à valeur ajoutée.

Alibaba utilise un prix concurrentiel pour son produit par rapport à ses concurrents. Il n’utilise pas une différence de prix extrême mais offre des prix plus bas avec une bonne qualité pour attirer les clients sur son marché.

Alibaba vise deux marchés : le marché mondial en anglais qui s’adresse aux exportateurs et importateurs internationaux et le marché chinois dont le but est de se focaliser sur les fournisseurs et acheteurs. Avec 560 millions d’utilisateurs d’internet, la Chine peut dont être considéré comme le plus marché internet du monde.

Vous pouvez lire: Comment s’implanter avec succès dans le monde de l’e-commerce chinois?

 

Conclusion

Alibaba peut être considéré comme un « entrepreneuriat collectif » : il offre une plateforme aux commerçants tandis qu’eux fournissent des produits. C’est un modèle qui se base sur le partage des bénéfices. Plus le réseau est grand plus les avantages pour l’entreprise et les commerçants augmenteront. De plus, Alibaba entretient une bonne relation avec le gourvernement chinois ce qui est très important car le gouvernement est un acteur primordial dans l’économie chinoise.

Dans les années à venir, Alibaba souhaiterait étendre ses activités dans les pays en développement tel que l’Inde. De même qu’il veut se débarrasser des produits de contre-façon, l’entreprise veut réduire les produits de contre-façon vendus sur le site voire même les supprimer.

Alibaba est un succès mondial car elle su construire un lien fort entre les PME chinoises et les acheteurs mondiaux, avec un marché gratuit tout en garantissant des services de haute qualité et dans le même en utilisant divers stratégies de marketing.

 

La stratégie de KFC et McDonald en Chine

Aujourd’hui on va s’intéresser aux géants du fast-food occidental en Chine: KFC et Mac Do.

 

Les 2 chaines ont connu un essort énorme en Chine jusqu’à l’année passée avec les 2 crises alimentaires. McDo  la plus grande chaîne de restauration rapide du monde, va fermer 350 magasins dans le monde, dont 220 en Chine. Le model économique de la franchise est il menacé ?
Le géant a précisé que cette décision est une réaction à une chute de 8,3% au premier trimestre des ventes  en Asie-Pacifique. (source)
Une usine vendait de la viande avariée à McDonald’s et KFC , provoquant une récéssion de l’activité des 2 géants en Chine. L’entreprise fournissait également les chaînes Burger King, Papa John’s Pizza, Starbucks coffee et Subway (source)
Seulement environ 15 pour cent des2.000 magasins en Chine McDonald étaient franchisés l’année dernière, beaucoup plus faible que la moyenne mondiale de 80 pour cent. Un responsable de la compagnie a déclaré qu’elle vise à augmenter ce chiffre à 25% sur l’ensemble des magasins en Chine d’ici la fin de cette année (source)

 

 

KFC en Chine

 KFC, le leader internationnal du poulet fast-food, est présent en Chine depuis 1987 et il possède aujourd’hui plus de 4400 restaurants, répartis dans plus de 200 villes. Au départ plébiscité pour son “exotisme”, KFC fait aujourd’hui parti du paysage chinois. Là bas, l’enseigne est connue sous le nom de 肯德基炸鸡 (Prononcez Kěndéjī Zhájī), qui est la traduction littérale de Kentucky Fried Chicken. Elle fait en Chine la moitié de sonn bénéfice d’exploitation.  C’est le fast food occidental qui rencontre le plus de succès dans l’empire du milieu. A tel point que le groupe chinois Yum! Brands a décidé de lancer East Dawning, sa propre chaîne de spécialités chinoises à base de poulet en le prenant pour modèle.

Le groupe fait du buzz pour booster ses ventes, et inscrit un burger rose au menu de ses restaurants en Chine. Ce burger est juste là pour faire parler de la marque et attirer l’attention des médias (et ça marche).  Le burger rose est  baptisé “Rose cheese roasted chicken leg burger”

 

McDonald’s en Chine

 

MacDonald’s ouvre son premier restaurant en Chine en Juin 1990 à Shenzhen. Douze ans plus tard l’enseigne compte déjà plus de 1500 restaurants à travers le pays, une évolution remarquable mais tout de même 3 fois mois que son rival du Kentucky.  S’il attire au départ les foules, curieuses de goûter au célèbre hamburger, il a depuis connu de nombreuse crise. Les ventes du célèbre fast-food se seraient effondrées d’un tiers en un an. L’enseigne souvent associée à la mal bouffe subit la défiance des consommateurs, et plus particulièrement en Chine ou elle a été mêlée à de nombreux scandales sanitaires. Jusqu’en 2011, McDonald ouvrait encore un restaurant par jour en Chine. Aujourd’hui, l’enseigne annonce la fermeture de 700 restaurants dont une bonne partie en Chine.

MacDo avait lancé le black & White burger pour buzzer également et cela avait marché. (source)

 

Stratégie marketing

Une carte sinisée

imajemcdo9.jpg

  On retrouve bien sur dans les Mc Donald’s chinois les classiques qui ont fait le succès du grand M: les nuggets, le filet O’fish, Royal Cheese, Mc Chiken. Mais le groupe a aussi su s’adapter aux goûts de la clientèle local en proposant du un Spicy Chicken Burger, des crêpes fourrées aux haricots rouges et du maïs, tandis que le MacCafé décline toute une gamme de produits saveur thé vert. Quand à KFC, il propose spécialement pour la clientèle chinois du riz aux champignons, des burgers à la crevette, du lait de soja,des tartes au œufs et des You Tiao (long beignet cuit à l’huile végétale. Le plus chinois des petits déjeuners).

Un prix revu à la baisse

  En Chine, les géants de la restauration rapide ont du s’adapter à une clientèle très sensible au prix. Ainsi, si les portions sont plus petites, le prix également: le menu Best Off vendu en Europe en moyenne 7 euros est ici à 18 yuans, soit 2,30 euros!  Le prix constitue un atout pour MacDo face à KFC, légèrement plus cher, qui prefere lui miser sur l’aspect qualite.

Une campagne publicitaire adaptée au marché chinois

MacDonald mise sur l’esprit patriotique

mc_do_affiche-300x197.jpg

  Mc Donald a fait des efforts d’adaptation notable sur le plan marketing. On voit apparaître sur ses affiches publicitaires les symboles de la grandeur chinoise: la grande muraille de chine, l’entrée de la citée interdite, le stade des JO, la fusée chinoise Shenzhou 7, etc. Son slogan qui est différent dans chaque pays n’est autre dans l’empire du milieu que: “ La gloire de la Chine, j’aime!” ou encore “I love it when China wins” lors des JO de Pékin en 2008. L’enseigne l’a compris, le nationalisme fait vendre. La multinationale, symbole du capitalisme américain, ira même jusqu’à proposer un menu spécial en l’honneur des 60 ans de règne du parti communiste chinois.

KFC a misé sur la qualité et la convivialité

Nom et image de marque en Chine exemple KFC.jpg

  Dans le cadre de sa campagne marketing en Chine, KFC joue beaucoup sur l’aspect famille, qui est un élément primordial de la culture chinoise, et le plaisir de renouer le contact entre les génération autour d’un bon repas. Ainsi, une publicité montre un père chantant un air d’opéra et son fils dansant du Hip-Hop. L’enseigne s’est beaucoup focalisé sur l’enfant, qui est unique et roi en chine ou s’appliquait encore il y a peu la politique de l’enfant unique. Ainsi, elle propose des menus enfants accompagnés d’un jouet, propose d’organiser les fêtes d’anniversaire et met également en avant les qualité nutritionnelle de ses produits, sur lesquelles les parents chinois sont de plus en plus regardant.

 Comme Mc Donald’s, la marque utilise aussi beaucoup de références à la tradition chinoise, usant de symboles nationaux dans la décoration de ses établissement et dans ses campagnes de pubs: grande muraille, ombres chinoises, cerf-volants,…

Regardons ensemble des Pub onlines  !

 

 

Situations de crise et ereputation casse tête chinois pour ces marques

 

La sécurité alimentaire, un sujet sensible en Chine

Après la série de scandales alimentaires que la Chine a connu ces dernières années, la question de la sécurité alimentaire est devenu un point sensible dans le pays. Après le riz toxique, les pastèques qui explosent, le lait empoisonné, les cochons dopés, etc, les chinois sont devenus de plus en plus exigeant quand à la qualité de leur nourriture.Les enseignent occidentales bénéficient à cet égard d’une plus grande crédibilité… crédibilité qui s’est effondré lorsque OSI, fournisseur des deux grandes enseignes de fast-food américain est accusé de mêler de la viande périmée à la viande fraîche. Don Thomson, patron de McDonald, déclare avoir “un peu le sentiment d’avoir été dupé”, tandis que KFC interrompt net toutes transactions avec le groupe incriminé.

  Après la découverte en Décembre 2013 de poulets bourrés d’antibiotiques dans les chaînes de ses fournisseurs, KFC avait déjà vu ses ventes chuter de 37%. L’enseigne met dorénavant un point d’honneur à contrôler la qualité de ses produits et s’est débarrassé au cours de “l’opération Tonnerre” de plus de 1000 fournisseurs de poulet. Aujourd’hui incontestable leader des fast-food en Chine, l’enseigne ne se fait cependant pas de soucis quand à sa reprise.

En Chine les bad Buzz se passent sur le web !

La mise ne place d’un volet de crise est devenu indispensable pour les industrie agro-alimentaires et les restaurateurs. Les chinois vivent connectés et aiment partager sur les réseaux sociaux (Weibo, QQ, Wechat, …). C’est la que se font et se défont l’e-réputation des marques et lorsqu’il s’agit d’un sujet aussi sensible que l’alimentation, l’information circule vite, très vite!

Mc Donald l’a bien compris et est très présent, actif et surtout réactif sur les réseaux sociaux tels Weibo, ce qui lui a permis de répondre à temps aux accusations dont il faisait l’objet afin de minimiser le bad buzz. Accusé tour à tour par la CCTV et China Daily de vendre des produits périmés, victime de vidéo buzz dénonçant la présence de viande de rat, ce géant ne s’en sortira néanmoins pas indemne.

 

 

Conclusion : 

Pour ces géanst de l’agroalimentaire, la Chine n’est pas un terrain facile, et ces marques se doivent de travailler leur notoriété et leur ereputation.

Lire également :

  1. Un article sur le Marketing Digital en Chine 
  2. Communiquer sur Baidu
  3. le Social Media en Chine sur le JDN

 

 

Profil d’entreprise + Infographie : Apple Inc

Apple est une entreprise américaine multinationale qui conçoit et vend des produits électroniques pour le grand public. Elle a été créée par Steve Jobs en 1977. Nous avons, via un ancien article, décortiqué ses rapports financiers. Mais aujourd’hui, nous allons nous intéresser à la stratégie globale d’Apple.

Sa philosophie repose sur le marketing lié à l’innovation, l’ergonomie et le design. Sa culture : donner le sentiment au consommateur de faire partie d’une communauté d’utilisateurs proche de l’entreprise. Plusieurs évènements se déroulent tous les ans pour mettre en œuvre cette stratégie: Apple Expo, Macworld Conference & Expo et Apple Worldwide Developers Conference.

Ses stratégies en marketing vont lui procurer une notoriété mondiale inégale et sera la société la plus admirée dans le monde (selon le magazine Forbes).

Son approche pour l’innovation et le design explique le budget alloué tous les ans pour son département R&D et la place que détient le designer Jonathan Ive au sein de la société.

Après son retour aux commandes d’Apple en 1997, Steve Jobs a adopté le slogan Think Different (pensez différemment)  et a fait le ménage dans la stratégie globale de l’entreprise. Il a arrêté plusieurs projets en cours (Newton, OpenDoc…) et a lancé l’iMac en 1998 ainsi que d’autres produits et services innovants à partir du début des années 2000 (iPod, iPhone, iPad, iTunes…). Ces produits et services vont augmenter considérablement le CA d’Apple : il va passer de 7 milliards (en 1997) à plus de 108 milliards (en 2011) ; il va même être multiplié par 4 entre 2007 et 2011 ! Jamais une entreprise n’a connu une aussi forte croissance.

Apple (re)devient l’entreprise N°1 en terme de capitalisation boursière avec une trésorerie de guerre de $421,5 milliards (au 21 mars 2013) et dépasse de très peu la N°2 Exxon Mobil. Apple avait perdu cette place en début du mois de mars où sa capitalisation était passée pour la première fois depuis un moment en-dessous des $ 400 milliards.

Apple avait compris que l’avenir n’était pas les PC mais plutôt les smartphones et les tablettes. Elle traduit cela par les innovations qui accompagnent chaque lancement de ses produits et le nombre d’unités vendues en 2011 par rapport à 2010 Mac (+22%), iPhone (+81%) iPad (+334%). Le nombre d’iPod avait diminué en 2011 (15%), et cela pourrait s’expliquer par le fait que les smartphones combinent un baladeur numérique en plus des services téléphoniques et Internet. Les consommateurs préfèrent n’avoir qu’un seul appareil.

Tous les produits se déclinent en plusieurs version et modèles, y compris le système d’exploitation. Avant les années 2000, Apple sortait tous les 2 ou 3 ans un nouveau produit, alors qu’après, c’est presque tous les ans, que ce soit des changements et des mise à jour mineures ou  bien des nouveaux produits (au niveau du matériel et des logiciels).

Bien que le grand public représente plus de 60% des actionnaires dans Apple, aucune dividende ne leur a été versées depuis 1995 jusqu’à mars 2012 et cela sur 3 ans où $45 milliards vont être écoulés ($2,65 par action et par trimestre). Le conseil d’administration a autorisé le lancement d’un programme de rachat d’actions à hauteur de $10 milliards à partir de 30 septembre 2012.

Source : rapport annuel 2012 d’Apple.

L’infographie :

La présentation :

Profil d’entreprise : Google

Toujours dans un souci d’innovation, Analyze Thiz vous présente sa nouvelle catégorie : “Profil d’entreprise”. Elle contiendra une série d’articles ou plutôt des présentations des grandes entreprises internationales. 

Le but de ces articles est d’analyser et de synthétiser les activités financières, stratégiques et marketing des multinationales dans quelques slides. Nous évoquerons :

  • Des informations générales, l’évolution financière depuis 5 ans (CA, résultat d’exploitation…), l’évolution du budget R&D
  • Les produits & services, la répartition des ventes, les dépenses
  • La répartition des actionnaires, les dernières fusions & acquisitions, la structure du capital et la productivité
Nos seules sources fiables sont les rapports annuels publiés par ces entreprises comme elles sont publiques. L’accès à ces informations est totalement gratuit. 
Nous nous basons aussi sur des sites de bourse de qualité tels que WikiInvest pour avoir les dernières données financières.
Ces présentations vont vous aider à avoir une idée globale de ces entreprises sans besoin de parcourir les centaines de pages des rapports annuels ou les site-webs. 
Pour faire évoluer cette catégorie, n’hésitez pas à nous faire de vos remarques et vos suggestions.
Légende : 
  • La devise est le dollar américain. 
  • Les parties des graphes en gris correspondent à des estimations.
Logo Google
Logo Google
Nous débutons par Google, cette entreprise qui s’est métamorphosée depuis sa création il y a 14 ans. Elle est plus connue pour son célèbre moteur de recherche qui est le socle de son existence. Elle est en position quasi monopolistique dans ce domaine sur plusieurs marchés.
La philosophie de ses dirigeants repose sur le marketing lié à la R&D. En partant de ce principe, Google a su diversifier ses activités dans plusieurs domaines depuis son lancement : Google Adwords, Google News, Google Search Appliance, G+, Gmail, Picasa, Google Desktop Search, Google Earth, Google Scholar, Google Print… tous ces services sont proposés gratuitement aux utilisateurs et la publicité (dans tous ses forment) constitue l’essentiel revenu de Google. Elle a développé également son propre système d’exploitation Androïd et ses propres ordinateurs Chrome.
Ces innovations, de plus son management de ressources humaines, vont contribuer à la croissance de son chiffre d’affaires et 0,4 milliards $ en 2001 à plus de 37 milliards $!