Quelques idées de lectures à emporter en vacances

Le mois d’août, la plage, la campagne, le soleil. Où que vous soyez ne partez pas en vacances sans emporter des livres. Analyze Thiz a sélectionné pour vous quelques idées de lectures qui vous permettront de vous évader ! Que vous aimiez plutôt les thrillers, les livres surréalistes ou encore les classiques voici des livres à lire ou à relire. Faites votre choix parmi la sélection que nous vous avons concoctée.

Middlesex de Jeffrey Eugenides

Middlexex, Jeffrey EugenidesMiddlesex est la singulière histoire de Calliope. Pourquoi singulière ? Parce que Calliope n’est pas une fille comme les autres, elle est hermaphrodite, une particularité dont la cause serait un secret de famille… Elle/il nous raconte le parcours qui lui a permis de choisir son sexe. Epopée familiale,  humour, ironie, une liste d’ingrédients qui font toute l’originalité de ce roman. Une histoire qui débute en Grèce dans les années vingt et qui se termine aux Etats-Unis dans les années 1970. L’auteur, que l’on connaît aussi pour son célèbre livre Virgin Suicide nous tient en haleine jusqu’à la dernière page. C’est un roman que l’on dévore !

L’ombre du vent de Carlos Ruiz Zafon

L'ombre du vent, Carlos Ruiz ZafonSi vous aimez les livres, vous ne pouvez pas rester insensible à ce roman. Il nous raconte l’histoire du jeune Daniel Sempere qui se déroule à Barcelone juste après la guerre civile. Un beau jour son père, bouquiniste de métier, l’emmène dans un lieu tenu secret. Pour le découvrir il faut être initié. Cet endroit n’est autre que le Cimetière des livres. Daniel doit y en adopter un . Il choisit “L’ombre du vent” qui va bouleverser le cours de sa vie. Une fois commencé on ne peut pas lâcher ce livre de si tôt. Carlos Ruiz Zafon nous raconte une histoire remplie de mystères et de secrets.

Kafka sur le rivage d’Haruki Murakami

Kafka sur le rivageIl peut être difficile de ranger ce roman dans un style, mais on pourrait le qualifier de surréaliste, de fantasmagorique, ou tout simplement dire que c’est pas un roman hors norme. Il nous raconte les voyages de Kafka et Naruto, deux histoires qui vont finir par converger. Kafka s’est enfui de chez lui suite à une malédiction proférée par son père, Naruto de son côté décide de prendre la route sans trop savoir pourquoi. La réunion de leurs deux histoires va finir par nous révéler une certaine vérité à leur sujet.

Rosa candida d’Audur Ava Ólafsdóttir

Rosa CandidaArnljótur est un garçon de vingt-deux ans passionné par les roses. Cette passion lui a été transmise par sa mère, décédée dans un accident de voiture. De manière inattendue, il devient le père d’une petite fille. Malgré cette histoire sans lendemain avec Anna, il assume sa paternité. Arnljótur décide de quitter son père et son frère pour aller redonner vie à la roseraie abandonnée d’un monastère. C’est là-bas, dans un pays loin de chez lui qu’il trouvera peut-être un sens à sa vie. L’auteur nous livre une histoire toute en douceur et avec beaucoup de délicatesse. Un livre rempli d’émotion et facile à lire. Rosa candida est une lecture qui repose l’esprit, une bouffée d’air.

Le dernier Templier de Raymond Khoury

Le dernier templierLors du vernissage de l’exposition sur les trésors du Vatican au MET de New York, quatre cavaliers vêtus du costume des Templiers font irruption. Ils détruisent tout sur leur passage et finissent par voler un drôle d’objet. Sean Reilly, agent du FBI va mener l’enquête à l’aide d’une archéologue.  Un mélange d’action,  de suspense, de faits historiques et d’archéologie, voilà  la recette de cette aventure à la Indiana Jones. On tourne les pages les unes après les autres sans pouvoir s’arrêter. Ce livre dans la lignée de Dan Brown et son “Da Vinci code” est facile à lire et est idéal pour une lecture de vacances.

Bonjour Tristesse de Françoise Sagan

Bonjour tristesseUn classique pour terminer ! Cécile est en vacances sur la Côte d’Azur avec son père . Soleil, plage, farniente, tout se déroule à merveille jusqu’à l’arrivée d’une amie de la famille. Sa présence va chambouler le cours de l’histoire. S’en suivra une fin tragique. Écrit dans les années cinquante, au style très Nouvelle vague, Bonjour tristesse n’a pas pris une ride. Ce livre est tellement bien écrit que l’on du mal à croire qu’il est l’œuvre d’une jeune fille de 18 ans !

Bonnes vacances et bonnes lectures !

Pottermore ou le nouveau site interactif pour jeunes moldus

 Accessible depuis bientôt un an, le site « Pottermore », en référence au monde d’Harry Potter (et oui, « Potter » – more), est le nouveau moyen de se replonger dans le monde de la magie pour les jeunes « Potter-fans », qui regrettent déjà la fin des aventures du jeune sorcier à lunettes.

Créé par J.K Rowling, – l’auteur de la saga – ce site fêtera donc son premier anniversaire le 14 avril prochain.
L’occasion donc pour moi de vous emmener y faire un tour, histoire de voir si ce site vaut le coup ou non. Enfourchez vos Nimbus 2000 ou autre Eclair de Feu, c’est parti !

Déjà, qui a dit que l’aventure Harry Potter était terminée ?

Oui je sais, vous allez me dire que la saga a pris fin depuis un bon moment, qu’il faut passer à autre chose… et bien non. « Pottermore » est justement là pour nous aider à ne pas nous morfondre devant notre télévision à regarder en boucle les DVD du jeune Harry et ses amis.
On nous offre donc ici une formidable expérience interactive, consacrée à la lecture, qui nous replonge dans les aventures du jeune sorcier en nous permettant de voyager à travers les sept livres de la saga. Nouveaux contenus sur les personnages, objets ou autre endroits du monde des sorciers, « Pottermore » est une véritable encyclopédie pour les fans qui veulent aller plus loin, et connaître davantage de choses sur l’histoire qui a marqué leur enfance. Tout est publié au fur et à mesure : actuellement, nous sommes au troisième tome, « Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban », de nouveaux chapitres étant apparus récemment.

Mais hormis la lecture, que peut-on trouver d’autre sur ce site ? Eh bien, chers Moldus, apprenez que des petits jeux sont mis en place pour vous permettre de vous mettre à la place de jeunes sorciers de Poudlard : créer des potions ; effectuer des duels avec ses amis ; acheter ses affaires sur le chemin de Traverse… Vous pouvez tout faire comme Harry ! Mieux encore. A l’inscription, chaque internaute subit un test mis en place par J.K Rowling elle-même afin de savoir, à la manière du Choixpeau Magique, dans quelle maison aller. (Alors, êtes-vous plutôt Griffondor, Serpentard, Poufsoufle ou Serdaigle ?)

Quand je vous disais que Harry Potter est loin d’être une histoire ancienne ?

 Alors… ce qu’on aime sur Pottermore

Après cette petite présentation générale, voyons d’un peu plus près l’intérieur de ce site. Ce qui plaît avant tout, ce sont les histoires inédites que l’on trouve un peu partout. Depuis quand la famille Malefoy est-elle fidèle au Seigneur des Ténèbres ? Qui a fondé Poudlard ? Les plus curieux seront ravis de découvrir ces histoires qui nous délivrent de nouvelles informations croustillantes sur nos personnages favoris. C’est donc à vous, jeunes Moldus, de trouver ces fameuses histoires à travers les chapitres que vous explorez. Tiens ? Cet objet brille là, au fond à droite, à côté du Saule Cogneur? Cliquez ! Et découvrez la jeunesse de notre cher professeur Mac Gonagall.

Extrait d’un des textes inédits de l’auteur présents sur le site

Et justement, ce que l’on aime encore plus dans ce site, c’est l’implication fournie par l’auteur elle- même. La femme la plus riche d’Angleterre trouve encore le temps de mettre en place un site regorgeant d’histoires inédites pour ses fans ! Et ce sont réellement d’authentiques textes de l’auteur qui sont mis en ligne puisque chacun d’eux disposent de la signature officielle de J.K Rowling en fin de page. Elle décida de créer ce site en juin 2011 et lança alors une grande campagne – « la Plume Magique » – , à travers une vidéo, où elle s’adresse à ses fans et leur explique son projet. Elle permet ainsi à près d’un million de fans d’accéder en avant-première à son site, s’ils répondent correctement aux énigmes de l’auteur sur la saga Harry Potter. Et ça marche : très vite, le site subit des ralentissements suite à l’afflux des internautes qui se ruent sur « Pottermore ». C’est un véritable succès pour Joanne qui lui permet de dévoiler aux fans les dessous encore cachés du monde complexe qu’elle a créé.

Enfin, dernier point qu’on « like » particulièrement sur « Pottermore », c’est le décor, le visuel même du site.Réalisé sous forme de dessins, ces décors reprennent les livres et films Harry Potter. Logique. L’internaute voyage donc dans ces magnifiques lieux : le Poudlard Express, le chemin de Traverse, les cachots… et dispose également de sons, afin de vraiment bien s’infiltrer dans l’histoire. Un très beau voyage interactif donc.

La grande salle, représentée sur le site Pottermore.

 Ce qu’on aime moins…

Et oui comme dans toutes bonnes analyses, je me dois également de souligner les défauts de ce « Potter-site ». Et le premier n’est pas un des moindres puisqu’il concerne la rapidité avec laquelle on voyage dans les chapitres. On se retrouve en effet très rapidement à avoir tout exploré et à devoir attendre que d’autres chapitres soient mis en ligne. Or, l’attente est trèèès longue puisque tout est ajouté au fur et à mesure que Joanne fournit des textes au site. Un après-midi sur Pottermore et vous voilà déjà à la fin du tome 2, frustré de ne pouvoir continuer votre exploration…
Autre problème : on ne dispose pas suffisamment de contenus multimédias. On aimerait bien voir davantage de vidéos, de « vie » au sein du site, même si, bien sûr, tout est basé autour de la lecture. Ce point fut d’ailleurs fortement clamé par les fans qui réclamaient davantage de jeux interactifs sur Pottermore. Ils ont été entendus puisque dans le deuxième tome – « Harry Potter et la Chambre des Secrets »- des interactions supplémentaires ont été ajoutées. Mais ce n’est malheureusement pas encore suffisant.

Résultat, les internautes se lassent vite. Certes les histoires inédites valent le coup, mais il n’y a pas assez d’activités diverses au sein du site. Et c’est bien dommage. Les aventures du jeune Harry regorgent pourtant de tas de péripéties, d’actions, qui pourraient rendre le site encore plus ludique qu’il ne l’est déjà ! Pourquoi ne pas proposer quelques matchs de Quidditch ? Des vidéos inédites ? Pottermore est donc un bon site pour se détendre et découvrir des histoires inédites sympathiques mais manque un peu de diversité si on veut aller encore plus loin.

J.K. Rowling : une place à prendre ?

Joanne Rowling. Voilà un nom que tout le monde connaît, à moins que vous n’ayez passé les 15 dernières années enfermé dans une grotte à attendre la fin du monde. Un nom, et pas moins de 450 millions d’exemplaires vendus dans le monde avec « Harry Potter », LA saga interplanétaire qui a marqué ce XXIème siècle. Celle dont la fortune est plus élevée que la Reine d’Angleterre elle-même revient avec un nouveau roman qui cherche à tourner définitivement la page Harry Potter. Son nom ? « Une place à prendre »… Bien mystérieux donc, mais celle qui a créé le monde magique du petit sorcier à lunettes n’en est certainement pas à son premier essai lorsqu’il s’agit de nous transporter dans un autre monde. Que nous a donc réservé la célèbre auteur dans ce nouveau livre ? « Accio new book », et en avant pour la découverte ! 

Continue reading J.K. Rowling : une place à prendre ?

‘Novecento : pianiste’ un monologue au milieu de l’océan

L’œuvre d’Alessandro Baricco a été initialement écrite pour être mise en scène sous forme de monologue. Cependant, l’écrivain lui-même doute que ‘Novecento: pianiste’ soit réellement un texte de théâtre, et le décrit plutôt comme étant « à mi-chemin entre une vraie mise en scène et une histoire à lire à voix haute. ».

Continue reading ‘Novecento : pianiste’ un monologue au milieu de l’océan

L’élégance de l’érudition. Quand Muriel Barbery prêche l’Art et la Culture

Il est ardu de rédiger un texte d’analyse sur un bouquin qui a été maintes fois commenté, analysé, critiqué, vendu à plus d’un million d’exemplaires et ayant occupé la tête des ventes durant des mois.

Traduit en plus d’une vingtaine de langues, L’Élégance du Hérisson de Muriel Barbery s’est exporté un peu partout dans le monde. Un succès mondial que l’on peut probablement attribuer au caractère universel des thèmes abordés: la division des sociétés en classes sociales et les rapports entre ces dernières; le rapport des hommes à la culture et à l’Art ainsi que la place qu’ils occupent dans leur vie ; les malaises d’une adolescente mais aussi ceux de personnes plus matures et âgées, confrontées à une société bornée et individualiste. Hormis cela, l’auteure utilise également un style littéraire soigné et riche, que ce soit en ce qui concerne le vocabulaire ou les tournures de phrases. Continue reading L’élégance de l’érudition. Quand Muriel Barbery prêche l’Art et la Culture

Mozambiquement, Laurent

Dans la nuit Mozambique est un recueil réunissant quatre nouvelles de Laurent Gaudé :.

  • Sang négrier
  • Gramercy Park Hotel
  • Le colonel Barbaque
  • Dans la nuit Mozambique

Complexe et exigent dans les portraits qu’il dresse de chaque personnage, notre auteur propose ici non pas un récit de voyage, mais des histoires d’hommes, qu’ils soient marins, soldats, poètes ou esclaves, tentant d’échapper à la fatalité et au sort qui leur est assigné. Continue reading Mozambiquement, Laurent

E-book : Anatomie d’un tueur

Tapi derrière les Kindle, iPad et autres Kobo, le e-book semble être investi d’une seule mission : anéantir le livre, cet obsolète objet de papier… Et s’il n’était finalement pas le super-vilain que l’on croit ?

L’e-book n’est pas tout jeune : les premiers projets de numérisation de livres remontent aux années 70, où le projet Gutenberg, aux Etats-Unis, fait passer la Déclaration d’ Indépendance sous le scanner. Entre le rêve et la réalité commerciale, il faudra tout de même attendre le XXIème siècle pour voir les e-Reader (ou “liseuses”) devenir accessibles au grand public. Continue reading E-book : Anatomie d’un tueur

Caligula, le fou philosophe d’Albert Camus

Suétone le décrivait comme un monstre incohérent et grotesque, Camus nous offre un nouveau visage de cet empereur romain. Débauché et grand adepte des relations incestueuses, Caligula s’est illustré à travers son règne tyrannique et bouffon, donnant la mort arbitrairement et allant jusqu’à nommer son cheval sénateur.

On le savait imprévisible et cruel, Camus nous présente ici une vision neuve de cet homme qui ne fait que répondre avec sa propre cohérence à cette unique loi qui régit notre monde : l’absurdité. Continue reading Caligula, le fou philosophe d’Albert Camus