Lire Autrement

Buzz chinois : attention à la contrefaçon !

Download PDF

État des lieux

Étant basé en Chine, je scrute avec attention ce qu’il se dit sur le web chinois via la plateforme de microblogging Weibo ou via les forums qui sont très populaires en Chine.

La première chose que l’on remarque c’est que la quantité d’informations échangées entre membres de ces réseaux est colossale et que les sujets traités sont extrêmement variés à savoir vie de tous les jours, images drôles mais également des informations sur les entreprises chinoises ou étrangères.

Et c’est ce point qui nous intéresse. En effet, il n’est pas rare de voir sur le net chinois de nombreuses polémiques naître suite au message d’un internaute sur telle ou telle marque. Un message posté sur un compte lambda peut voir son audience être démultipliée si celui-ci est transféré par un leader d’opinion avec des millions de followers.

Prenant la forme de dénonciation de scandales, ces informations pouvant être catégorisées comme buzz sont soit véridiques et à ce moment-là la marque doit prendre les mesures nécessaires pour contrôler au mieux la crise et gérer de manière optimale sa e-reputation ; soit elles sont complètement faussées et créées de toutes pièces par des internautes voulant s’amuser ou pire par des marques concurrentes. Il est donc très difficile pour les marques de se positionner par rapport à ces « bad buzz ».

 Mise en pratique

 Voici 3 exemples de cas récents de faits réels, inventés de toute pièce ou dont la véracité est douteuse :

Les cigarettes électroniques chinoises

Situation :

Il est récemment apparu sur Youku (l’équivalent de YouTube en Chine) une vidéo qui a fait 450 000 vues en moins de 12 heures, ce qui est relativement important. La vidéo se présente sous la forme d’une expérience scientifique présentant une machine qui fume 400 cigarettes et qui recueille le tout dans une bouteille d’eau. L’eau d’abord claire, devient rapidement noire. Celle-ci est ensuite portée à ébullition et on voit apparaître au bout d’une heure une substance ressemblant à du charbon. Un message apparaît ensuite expliquant les dangers du tabac avec une présentation produit d’une cigarette électronique.

Explications :

Au départ, on pourrait penser à une publicité polémique présentant les « bénéfices » d’une cigarette électronique comparée à une cigarette classique mais lorsque l’on s’intéresse de plus près aux commentaires, on remarque que ceux-ci sont suspects. Ils ont tous été postés à intervalles très courts et tous à partir d’Android. Ensuite lorsque l’on continue l’enquête, on remarque que la vidéo a en fait été volée à un autre utilisateur japonais qui l’avait mis en ligne sur YouTube.

Conclusion :

Aujourd’hui, la vidéo Youku semble avoir été supprimée puisque la supercherie a été découverte. Dans ce cas, non seulement les commentaires sont faux, ce qui est courant sur l’Internet chinois mais en plus, il y a violation de droits d’auteur.

Le Hainan rendez-vous

Situation :

Le Hainan rendez-vous est un événement crée en 2010 qui s’est déroulé cette année du 30 mars au 2 avril dans la station balnéaire de Sanya située en Chine. C’est un événement de luxe attirant les plus grandes fortunes chinoises et internationales. Il est également très prisé des marques de luxe, qui en profite pour trouver des clients potentiels. En 2012, le Hainan rendez-vous a attiré 20 000 visiteurs.

Explication :

Comme souvent, c’est de Weibo qu’est partie la rumeur. L’événement s’est positionné dans les Top Buzz avec le titre « Hainan Rendez-vous : l’orgie ». Plusieurs informations ont alors été échangées au sujet de l’événement.

Certains affirment tout d’abord que ce serait un lieu avec de nombreuses prostituées et qu’il y aurait de nombreux rapports sexuels. On aurait trouvé sur le lieu d’une des soirées 2100 préservatifs. On annonce également qu’un homme serait porteur du VIH et qu’il aurait eu de nombreuses relations.

L’événement a donc la réputation d’être un lieu de débauche pour ceux qui s’y rendent.

Conclusion :

Difficile de savoir si l’ensemble des faits sont vrais, une chose est sûre c’est que l’événement a mauvaise presse. Tout ce buzz est sûrement orchestré par une poignée de personne qui avait sûrement un intérêt à diffuser ce genre d’informations.

Ceci met en tout cas en avant, la super-puissance de Weibo en termes diffusion d’informations. Généralement les chinois ne recroisent pas leurs sources et prennent une information telle quelle et la rediffuse par la suite.

Pendant ce temps là, la marque Durex en a profité pour surfer sur ce buzz sur leur compte Weibo.

 Apple

Situation :

Apple a été récemment accusé de traiter différemment les consommateurs chinois en termes de service après vente. Par exemple, les chinois ne peuvent pas obtenir une coque de derrière comme évoqué dans les publicités Apple et la garantie pour les chinois est plus courte que pour les Américains.

Explication :

Au départ, Apple n’a fait aucune réaction par rapport à cette crise. Elle a laissé son agence de relations presse à Pékin gérer la situation. Une réponse assez vague a été fournie expliquant que la marque était dédiée à la production de produits haut de gamme et de proposer à leur clients une expérience unique. Les réactions se sont multipliées d’avantage sur Weibo en réveillant le patriotisme des chinois :

方舟远方:苹果声明不足两百字 网友戏称为假大空经典范文

La réaction d’Apple fait moins de 200 mots, c’est un exemple classique de réponse vide.

不想长大ss:为什么 只有中国保修不给换后盖?为什么其他国家连后盖的整机给换?

Pourquoi le remplacement de coque arrière n’est pas disponible uniquement en Chine ? Pourquoi l’ensemble des autres pays peut en profiter ?

Conclusion :

Finalement, Tim Cook, le PDG d’Apple a décidé de prendre les choses en main et de s’excuser publiquement auprès des chinois le 2 avril dans une lettre que l’on peut consulter à cette adresse : http://www.apple.com.cn/support/warranties/

Dans cette lettre, il rappelle qu’Apple est attachée à ses clients et qu’à l’avenir elle va améliorer le service proposé aux consommateurs chinois.

Conclusion sur les buzz chinois

A travers ces différents cas, il faut donc se méfier de ces vidéos ou de ces news qui buzz rapidement, il y a généralement quelque chose de louche lorsque l’on creuse un peu. Les marques chinoises n’hésitent pas à employer tous les moyens nécessaires pour faire parler d’elles.

 A lire également

Simon Arnal

Actuellement Chef de Produit Audience à Paris au sein du groupe Reworld Media, je possède de l'expérience dans la Web analytique, l'E-mailing ou encore le Référencement naturel. Mes articles seront relatifs à ces domaines où à des domaines qui me tiennent à coeur. N'hésitez pas à m'ajouter sur LinkedIn ou me suivre sur Twitter pour échanger des idées et des expériences.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterLinkedInPinterest

A lire aussi:

Commentaires