Lire Autrement

Pixopolitan : une ville, une photo

Download PDF

Le nombre de sites de photo avait explosé depuis quelques années. Une croissance due à l’amélioration technique des serveurs, à la baisse du prix de stockage et à la fluidité d’échanges entre les utilisateurs.

Ces sites proposent plusieurs activités en allant du simple stockage, à l’impression des albums photos ou des goodies. Notre start-up de cette semaine est française, elle s’appelle Pixopolitan. Les photographes comme les amateurs de la photo et de la décoration vont s’y s’intéresser. Elle a su se positionner sur un segment spécifique et propose une activité inédite en photographie. Gérée par deux jeunes entrepreneurs, elle propose d’imprimer en bonne qualité des photos des villes où vous vivez comme de celles où vous rêverez d’y aller grâce à un réseau de photographe dans plusieurs pays et plusieurs villes.

Entretien avec Romain Barbet, un des fondateurs de Pixopolitan.

Analyze Thiz : Bonjour Romain, pourriez-vous vous présenter ainsi que votre associé ?

Romain Barbet : J’ai 25 ans, je suis diplômé d’Euromed Management programme Cesmed en 2010, j’ai effectué la

Les fondateurs de Pixopolitan: Paul-Henri Blaiset et Romain Barbet.

Les fondateurs de Pixopolitan: Paul-Henri Blaiset et Romain Barbet.

moitié de ma scolarité à Marseille en France et l’autre moitié à Shanghai en Chine. Ensuite j’ai intégré Sup de Co Reims où je suis toujours étudiant en dernière année avec mon associé Paul-Henri Blaiset.

Comment avez-vous eu l’idée de Pixopolitan ?

En rentrant de Shanghai, je voulais une photo qui illustre cette ville pour l’accrocher dans mon appartement à

Reims. Or je n’ai pas pu trouver un service sur le web pour satisfaire ma demande. Là je me suis rendu compte qu’il y a une vraie demande en décoration pour ce concept et j’ai commencé à travailler sur l’idée en septembre 2011. J’ai rédigé le business plan jusqu’à janvier 2012 et avec mon associé, nous avons intégré en mars 2012, via un concours, l’incubateur Founder Institute à Paris, (un des grands accélérateurs de start-up au monde, il est implémenté dans 22 pays et plus de 37 villes, NDLR). Nous avons créé la start-up en juin et en juillet nous avons fini 3ème sur 30 idées retenues en juillet. Le site web a été lancé le 4 octobre dernier en version bêta. Nous avons ouvert une boutique éphémère début décembre et la prochaine sera à partir de 9 janvier jusqu’à 9 février à Paris dans le célèbre quartier le Marais au 13 rue des blancs manteaux à Paris.

La boutique éphémère au 13 rue des blancs manteaux 75004

La boutique éphémère au 13 rue des blancs manteaux 75004

Avez-vous eu une aide financière ?  une levée de fonds?

Non, le capital initial est constitué uniquement d’un apport personnel.

Pourriez-vous nous parler un peu du business model de Pixopolitan?

C’est de l’e-commerce et nous prélevons une marge sur chaque produit vendu. Un jury sélectionne les photos à

Endless stairs - Dongguan, China (par Lun Liu)

Endless stairs – Dongguan, China (par Lun Liu)

publier sur le site. Sur chaque photo vendue, nous reversons entre 5 et 15% HT (en fonction de la taille de la photo) au photographe. Les prix sont fixes de 49€ à 229€ tout dépend du support et du format demandés.

Nous avons aussi un système d’appel d’offres ou « tirage sur-mesure » uniquement – pour l’instant – pour Paris, Londres et New-York: le client commande la photo de n’importe quelle rue/quartier de ces 3 villes. Nous transmettons ensuite l’adresse à la communauté des photographes de la ville concernée qui prendra des photos et par la suite les proposer au client. Ce dernier sélectionne une ou des photos et peut décider de les avoir en exclusivité pour 400€ ou non pour 200€ (tirage classique).

Nous avons actuellement 3 tailles différentes de photos proposées aux clients: 30×45, 60×90, 100×150. (cm) et le site existe en anglais et en français.

Quels sont les supports proposés que vous proposiez ? 

Nous proposons que du Toile 100% coton et de l’aluminium laqué.

Underground - Paris, France (par Pascal Dupont)

Underground – Paris, France (par Pascal Dupont)

Y-a-t-il un tirage limité ?

Pour le moment non mais cela pourrait être possible dans l’avenir.

Côté juridique, comment gérez-vous les droits d’auteur?

Nous devons propriétaire de chaque photo publiée sur le site et nous avons le droit de l’exploiter et la vendre d’une manière exclusive pendant 2 ans. L’avantage de cela, les photos que vous trouverez sur Pixopolitan vous ne les trouverez nulle part ailleurs.

Avez-vous déjà des photographes avec qui vous collaborez ? Comment vous les avez recrutés ? Est-ce qu’ils sont tous connus ? 

Oui, 133 photographes jusqu’à maintenant pour 384 photographies validées. Nous les avons recrutés sur les réseaux sociaux généralistes et spécialistes en photographie et depuis peu nous avons des inscriptions spontanées. Le photographe n’avance aucun coût pour publier ses photos sur notre site. Les photographes peuvent être des amateurs comme des professionnels.

Quelles sont les villes accessibles pour le moment ?

Plus de 54 métropoles mais nous sommes bien implantés (plus de 5 photographes dans chaque ville) à Paris, Marseille, Lyon, Lille, New-York, Londres, Shanghai et Tokyo.

Quelles sont vos axes de développement ?

Publier la V2 du site web, avoir entre 1000 et 2000 photos avant la fin de l’année et rendre le service d’appel d’offre opérationnel dans une dizaine de grandes villes.

Merci Romain pour cette interview.

Pixopolitan en chiffres:

  • 133 photographes inscrits
  • 384 photos validées
  • >50 métropoles concernées
Retrouvez Pixopolitan sur:

Imad Bousaid

Fondateur et responsable de publication d'Analyze Thiz. Il s'intéresse à la finance, la stratégie et la photographie.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterLinkedInFlickr

A lire aussi:

Commentaires