Lire Autrement

Paris web 2013

Download PDF
Programme de Paris web 2013

Paris Web 2013

Depuis plusieurs années les acteurs du web se réunissent à Paris autour de deux jours de conférences. Cette année le Palais Brongniart a accueilli, les 12 et 11 octobre derniers,  la huitième édition de Paris Web. Deux jours de conférence avec pour principaux mots d’ordre la qualité et l’accessibilité. Ce dernier aspect fait de cet événement un événement particulier et  qui mérite qu’on s’y attarde un peu. Aujourd’hui, l’accessibilité est un domaine encore trop souvent oublié, que ce soit dans la vie de tous les jours ou sur le web. Les organisateurs de Paris Web ont tout mis en oeuvre pour accueillir les personnes handicapées : de l’aide aux personnes ayant du mal à se déplacer, toutes les conférences ont été doublées en langages des signes, certaines ont été sous-titrées à l’aide d’une vélotypie. Enfin, plusieurs conférences ont évidemment fait  référence à l’accessibilité du web.

Cette année les conférences se sont déroulées à guichet fermé et ont accueilli 64 orateurs de qualité dont Amélie Boucher, Raphaël Goetter, Geoffrey Dorne ou encore Amaëlle Guiton pour ne citer qu’eux !

Les conférences étant toutes plus intéressantes les unes que les autres, il a parfois été difficile de faire un choix lorsque deux thèmes étaient développés sur deux conférences qui se déroulaient en simultané. Pour remédier à ce problème, mais aussi pour les personnes n’ayant pas pu assister à cet événement, les conférences du grand amphithéâtre ont été retransmises en Livestream. Elles ont aujourd’hui été mises en ligne par l’équipe organisatrice.

Voici quelques points et idées intéressants des conférences qu’Analyze Thiz a pu retirer de sa participation à Paris Web 2013:

« Je code donc je teste », par Cyril Balit
Ici il nous a été rappelé combien il est important de faire des tests tout au long du développement d’un site web ; c’est évidemment le meilleur moyen d’éviter les bugs. Un petit bug peut avoir des conséquences désastreuses. Quatre types de tests sont à retenir : les tests d’intégration, les tests fonctionnels, les tests unitaires qui permettent de valider les composants d’un site et pour finir les tests de compatibilité.

Un petit par pour l’em, un grand pas pour le web, par Nicolas Hoizey
Lorsque on développe un site web il ne faut pas oublier que les utilisateurs ont des préférences de lectures et il faut les respecter. Cela concerne aussi bien l’accessibilité que le Responsive Web Design.  Il est donc important de créer des pages qui s’adaptent aux besoins des lecteurs. Pour cela il est préférable d’utiliser des unités proportionnelles « em » permettant d’avoir un design « élastique ». Ainsi  les media queries doivent être définies en « em ». Le but d’un créateur de site est de satisfaire l’utilisateur, de respecter ses choix mais sans perdre le contrôle !

La rencontre entre hacktivisme et sociétés civiles, un enjeu pour les libertés numériques, par Amaëlle Guiton
Amaëlle Guiton lance un pavé dans la mare et nous met face à la réalité : qui décide de ce qui peut ou ne peut pas être en ligne ? Est-ce qu’un réseau social est coupable de ses contenus ?  Qui décide de ce qu’on supprime ou pas ?
Elle nous rappelle que nous laissons des traces sur internet qui ne sont pas effacées. Nous sommes complices de la manière dont nous sommes surveillés. Le réseau est une extension de l’espace social. Internet fait partie d’un débat citoyen. Mais où est la place de l’utilisateur ? C’est dans ce contexte qu’agissent les hacktivistes  en vue de promouvoir les droits des citoyens sur le web.
Amaëlle Guitton a écrit un livre à ce sujet : Hackers, Au coeur de la résistance numérique

Amélie Boucher

Amélie Boucher

Penser l’expérience utilisateur mobile par Amélie Boucher
Quand on utilise un terminal mobile on se croirait parfois de retour en l’an 2000, au temps des petits modems ; en effet le temps d’accès à certaines applications peut parfois s’avérer très long. Les temps d’attente sur les mobiles sont différents pour les usagers qui de fait ont une forte propension à quitter l’application et vont voir ailleurs. C’est pourquoi il est nécessaire de faire en sorte que l’utilisateur ne s’en aperçoive le moins possible. Le designer d’application mobile se doit de travailler sur le temps d’attente perçu, pour faire en sorte que l’utilisateur s’aperçoive le moins possible qu’il est en train d’attendre. Amélie Boucher nous a donné quelques pistes : prendre soin de designer les loaders, faire en sorte qu’il y ait le moins de clics possibles pour arriver à l’information qui nous intéresse, simuler l’immédiateté en faisant croire qu’il se passe quelque chose comme en chargeant le « squelette » de l’appli en affichant le maximum de choses en attendant que le contenu se charge , indiquer ce que l’application est en train de faire.
Retrouvez en ligne ses slides : http://fr.slideshare.net/amelieboucher/pw2013-penseruxmobilea-boucher

Voici donc un aperçu de ce qui s’est passé cette année. Pour aller plus loin vous pouvez visualiser les conférences qui se sont tenues dans le Grand Amphithéâtre à l’adresse suivante : http://new.livestream.com/accounts/1764940/parisweb

Paris Web est un événement incontournable pour ceux « qui font le web » ; il permet de recharger nos batteries et ce  jusqu’au prochain rendez-vous !

Valérie Galassi

Après des études d’Histoire et d’Histoire de l’Art, elle a eu la chance de participer à la bulle internet en rejoignant l’équipe d’une start-up basée à Sophia Antipolis : elle devient, ce qu’on appellerait aujourd’hui, « Community Manager » du 1er site de communautés virtuelles francophone (respublica.fr). Cette « nouvelle » technologie s’avère être pour elle une véritable révélation ; le web fait aujourd’hui partie intégrante de sa vie.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn

A lire aussi:

  • Pas d'articles.

Commentaires

Sex Webcams Livejasmin.com Aggregate Theme