Lire Autrement

iPhone et Smartphone : une révolution photographique ?

Download PDF

Nos nouveaux compagnons de vies...

Les amateurs du « noble » art photographique sont en plein émoi. Après l’abandon de la pellicule, l’arrivée massive du numérique, l’essor du compact, il faut maintenant s’attendre à un changement de mentalité dans le monde de la prise de vue suite à la modernisation de nos téléphones ?

C’est un fait, la démocratisation du « smartphone » et la miniaturisation des capteurs ont permis à tous de partager ces moments de vie, aussi vite qu’un clic sur un écran tactile. Prendre une photo n’est plus l’apanage des techniciens de l’optique  mais se révèle simple comme bonjour où que vous soyez, quand vous le désirez !

La photographie va-t-elle opérer un changement radical dans sa façon d’être envisagée ? Est-ce que nous allons ranger au placard nos reflex et autres merveilles technologiques ? Comment réagissent les géants du secteur ? Pour ce premier article, partons à la découverte de ce nouveau phénomène…

Entre démocratisation, technologie et réseaux sociaux

Il est évident que ces 3 facteurs peuvent rapidement faire comprendre comment la photo a évolué.  Il suffit de se rendre sur un site photo comme Flickr pour se rendre compte que l’iPhone est le premier appareil utilisé et que sa croissance vient à peine de se stabiliser. Juste derrière, on trouve des appareils traditionnels de type Reflex mais la différence en terme de nombre de photos disponibles est flagrante.

La technologie a du bon parfois, puisque qu’elle se rend disponible et propose de faciliter le partage de fichier média comme la photo. En revenant quelques années en arrière, Facebook, Twitter et autres avait amorcé la tendance de ce phénomène. Cette révolution n’est en fait qu’une réponse aux besoins des utilisateurs toujours plus avides de rapidité et de facilité d’utilisation. Car c’est là que la magie opère, faire une photo grâce à son Smartphone ou son Iphone est devenu enfantin.

Il y a une vingtaine d’années, prendre une photo obligeait ses utilisateurs à emporter un appareil plus ou moins complexe, mettre en place une pellicule, obtenir des conditions d’environnement correctes et j’en passe encore. Le numérique a en partie fait disparaître ce genre de problématique mais le prix était encore très élevé. Puis le marché est entré en maturité et a permis de démocratiser cette technologie. Les avancées sur ce sujet ont permis dans le temps d’incorporer des capteurs au sein même de nos téléphones même si dans un premier temps les résultats n’étaient pas au rendez vous. Depuis quelques années, la nouvelle génération de téléphone est arrivée à un niveau de performance et de qualité plus que convenable. Fin 2011, un test a même comparé l’Iphone4S aux célèbres Reflex CANON EOS 3D Mark2 en mode vidéo, les résultats ont surpris bon nombre de personnes quant à la tenue du nouveau téléphone de la firme de Cuppertino.

La qualité au rendez-vous, la facilité d’utilisation et l’émergence de l’internet mobile viennent donc remplir l’équation quant au succès  de nos nouveaux compagnons de vies.

Les vieux mammouths ont la peau dure…

Les 2 constructeurs les plus actifs et populaires, NIKON et CANON ont senti le vent tourner en 2010-2011, ces nouveaux besoins d’utilisations devant être transcrits sur le secteur du numérique nomade.

Des nouveaux entrants comme SONY tendent également à entrer sur ce secteur ultra-concurrentiel en proposant de nouvelles solutions à la pointe de la technologie. Utiliser le passé en l’adaptant au besoin d’ultra-mobilité et de simplicité. C’est la naissance de l’hybride en réponse aux demandes des nouveaux utilisateurs. Léger, tout automatisé, adaptable, qualité au dessus de la plupart des capteurs embarqués, on peut ainsi avoir l’aisance d’un compact avec une qualité digne d’un reflex d’entrée de gamme. La cible visée est bien évidemment le grand public ou les personnes « nomades » ne voulant pas s’embarrasser d’appareil trop encombrant. Cette cible étant sur quelques points très similaire à celle des utilisateurs utilisant uniquement leur téléphone pour prendre des photos.

Parallèlement, le choix des appareils Reflex s’étoffe grâce à des gammes de plus en plus longues, permettant autant au parfait néophyte ou au professionnel recherchant la perfection, de trouver son bonheur.

Ces différentes voies stratégiques sont des signes de segmentation et de recherche de niches très spécialisées pour pouvoir couvrir le plus de besoins spécifiques.  Les grandes marques prouvent ainsi leur capacité de réaction et d’adaptation sur un marché qui évolue chaque année. D’autres constructeurs plus historiques comme Pentax ou Olympus vont jusqu’à miniaturiser leurs reflex d’entrée de gamme afin de créer une nouvelle catégorie d’appareil susceptible de répondre à cette nouvelle demande. Évidemment, on y voit aussi une réaction au phénomène hybride et peut être aussi, indirectement, au phénomène smartphone.

Globalement, les grands constructeurs réagissent donc plutôt bien à ces nouvelles exigences. Le Salon de la photo 2011 de Paris a été un succès au niveau de la fréquentation, prouvant ainsi que le public montre un intérêt pour les innovations proposées et que les géants du secteur sont capables de rivaliser avec leurs nouveaux concurrents comme SONY, SAMSUNG, APPLE…présents eux-aussi lors de cet évènement.

Révolution ou simple évolution du secteur ?

Entre des smartphones toujours aussi pratiques ou simples d’utilisation, des constructeurs capables de pourvoir des besoins utilisateurs toujours aussi pointilleux, le monde de la photo a évolué grâce à la révolution technologie et l’émergence de nouvelles tendances. La photo sociale se renforce grâce à nos téléphones et les applications, pour améliorer les qualités d’images, fleurissent sur la toile ou les « Apps-markets » des constructeurs. Cette partie du nouveau monde photo est celle qui explose le plus en termes de volume et d’utilisation.

La photo traditionnelle de son côté n’a pas disparu, au contraire, elle se diversifie et se spécialise de plus en plus grâce à l’effort des constructeurs historiques.

En partie au niveau commerciale-marketing, ou les besoins peuvent aller de la plongée sous marine, jusqu’au reportage photographique professionnel.  On peut quand même opérer une séparation forte entre les univers technologiques du monde des reflex par rapport à leurs homologues téléphoniques. Ce fossé étant maintenu par les investissements de recherches des constructeurs classiques mais qui dans le temps servent toujours à monter la qualité générale du secteur.

Peut-on se mettre à rêver dans l’avenir, d’un téléphone possédant un autofocus performant de plusieurs dizaines de collimateurs, capable de monter à plus de 25000 ISO,  avec un zoom digne d’un vrai téléobjectif lumineux ? L’avenir nous le dira peut être, mais il est clair que les vieux mammouths du secteur ne l’entendront pas de cette oreille immédiatement. L’évolution est en marche mais on ne peut pas encore parler de révolution au sens propre du terme.

De la place pour tout le monde et c’est le principal

Au final, on ne peut que se réjouir de l’arrivée du côté social et de ce phénomène « téléphone » dans le paysage photographique. Le secteur peu dynamique dans le passé a pu trouver un nouveau souffle en mélangeant les technologies et en les démocratisant. Les constructeurs historiques ont dû évoluer dans leurs gammes de produits : proposer de l’innovation, communiquer, prendre des risques en termes d’images.

Les constructeurs téléphoniques, de leur coté, ne semblent pas en concurrence officiellement avec leurs homologues traditionnels. C’est avant tout les communautés qui s’opposent. Les uns ne reconnaissant pas forcément la valeur esthétique ou qualitative des nouveaux utilisateurs, les autres estimant que les photographes traditionnels restent trop ancrés dans le passé, relatant à tout va l’art « technique » de la photographie.

« Critiquer c’est se mettre dans la peau de l’autre et essayer de comprendre ce qu’il a voulu faire » disait Henri Cartier-Bresson, célèbre photographe contemporain.

C’est en partant de cet énoncé qu’on peut penser que la photographie est capable d’accueillir toutes les sensibilités. Quelque que soit l’outil ou le moyen utilisé, cela reste toujours le partage d’un moment de vie qui est caractéristique du plaisir de prendre une photo. L’évolution du secteur de la photographie via les Smartphones est sûrement un nouveau moyen pour faire entrer des nouveaux utilisateurs vers la photographie traditionnelle. Et au pire, c’est bien tout le mal qu’on peut souhaiter, une évolution de notre système d’expression en phase avec notre époque.

Jeff Bussiere

Responsable de recrutement et RH dans le milieu du transport-logistique. Curieux, passionné de NTIC, photos et toujours avide de choses à apprendre.

More Posts

Follow Me:
Twitter

A lire aussi:

10 Commentaires

  1. [New] iPhone et Smartphone : une révolution photographique ? http://t.co/vXSwMP6f (par ) via @AnalyzeThiz

  2. iPhone et Smartphone : une révolution photographique ? – http://t.co/PWFpXUeO via @Shareaholic

  3. iPhone et Smartphone : une révolution photographique ? http://t.co/Jhj5pcpY v/ @laurencelyon

  4. iPhone et Smartphone : une révolution photographique ? – http://t.co/9tBIH1rV via @Shareaholic via @analyzethiz

  5. [A relire]: iPhone et Smartphone : une révolution photographique ? http://t.co/CpTmeZhh
    #AnalyzeThiz

  6. Cet article a été proposé par un des mes étudiants en français langue étrangère à Sciences Po Paris, pour son exposé oral. C’est un article fort intéressant mais heureusement que je le relis avant de l’envoyer à l’ensemble de mes étudiants car en l’espace de 2 paragraphes j’ai trouvé 2 fautes d’orthographe! Et je n’ai pas terminé… Faites-vous relire !!!!!!!! C’est la moindre des choses pour un journaliste!

  7. J’ai fini de lire: voici les corrections:

    … où que vous soyez, quand vous le désirez !
    …. dans sa façon d’être envisagée
    Entre des smartphones toujours aussi pratiques ou simples d’utilisation …
    Quel que soit l’outil …

    • Merci pour toutes ces précisions. Nous essayerons d’éviter ces erreurs dans le futur.

  8. Revolution photographique et video.
    Un ami a fait un film de 12 min avec son smartphone! https://www.youtube.com/watch?v=cWAxSGSXHNg
    Alors A nos smartphones!

  9. [A relire]: iPhone et Smartphone : une révolution photographique ? http://t.co/CpThHp87
    #AnalyzeThiz

Trackbacks/Pingbacks

  1. iPhone et Smartphone : une révolution photographique ? – Analyze Thiz | Les Petits Bodys - [...] on analyzethiz.fr Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ...

Commentaires