Lire Autrement

Mozambiquement, Laurent

Download PDF

Dans la nuit Mozambique est un recueil réunissant quatre nouvelles de Laurent Gaudé :.

  • Sang négrier
  • Gramercy Park Hotel
  • Le colonel Barbaque
  • Dans la nuit Mozambique

Complexe et exigent dans les portraits qu’il dresse de chaque personnage, notre auteur propose ici non pas un récit de voyage, mais des histoires d’hommes, qu’ils soient marins, soldats, poètes ou esclaves, tentant d’échapper à la fatalité et au sort qui leur est assigné.

.

Nuit mozambique

Dans la nuit Mozambique - Actes Sud

Sang négrier

Nous sommes en plein colonialisme. Le commandant d’un bateau négrier assiste avec effroi à l’évasion d’esclaves noirs de la soute de son navire. Il entreprend aussitôt une chasse à l’homme afin de les retrouver, sans savoir qu’il part alors à la recherche de sa propre perte.

« Malgré les années qui ont passé, malgré mon esprit rongé par les cauchemars et les peurs vénéneuses, malgré cette méfiance dévorante qui me fait fuir la compagnie des hommes, aujourd’hui, je sais que c’est ce jour où nous avons commencé à devenir fous, sans même nous en apercevoir. […] Depuis ce jour, oui, la vie ricane dans mon dos. »

.Gramercy Park Hotel

Vivre dans le remord ou vivre dans le regret ? Un vieil homme voit soudainement resurgir un passé qu’il avait longtemps enfoui au plus profond de sa mémoire, par peur, par honte, peut-être même par instinct de survie. Il se lance alors à la poursuite de ses souvenirs, reconstituant lambeau par lambeau le dédale que fut son histoire avec l’amour de sa vie.

« Je suis le dernier. Tous ceux à qui je pense, tous ceux qui peuplent ma mémoire, tous ces noms que je connais, qui me rappellent un visage, sont des noms de disparus. Je suis un vieux drogué. La longue pipe de ma mémoire, sur laquelle je tire des bouffées de passé, emplit mon âme de visages morts et de sourires blessés. »

.Le Colonel Barbaque

Calciné et mortifié au plus profond de son être par la Première Guerre mondiale, un ancien poilu choisit l’évasion vers l’Afrique. Il y retrouvera une part d’humanité sans jamais toutefois quitter cette violence sanglante, fiévreuse et démesurée dont est capable le genre humain.

« Je suis la guerre. C’est pour cela qu’ils m’appellent le Colonel Barbaque. Ils ont reconnu cela en moi : une hyène, qui s’ennuie lorsqu’elle ne tue pas. »

.Dans la nuit Mozambique

Autour d’une table, quatre amis se racontent des histoires et s’offrent ainsi un peu de rêve, d’évasion et d’amitié.  Il ne s’agit pas ici d’un Mozambique visité par Gaudé mais d’une figuration de l’Afrique selon son imaginaire et ses propres projections, traduisant ainsi ce besoin d’ailleurs qui tiraille chacun d’entre nous.

« [La vie] nous chahute sans cesse, nous projette du bonheur au malheur sans logique, sans ménagement. Je rêve d’un homme capable d’assumer cette folie. Pleurer les jours de joie et rire en pleine douleur. »

.

VignetteMoz1

Dans la nuit Mozambique - Adaptation par la Compagnie théâtrale D.F.

Sous la grâce de la plume de Laurent Gaudé se dessinent les heures sombres de l’être humain angoissé, rongé et ruiné par le remord et la violence de sa propre espèce. Plus qu’un romancier, il est à la fois conteur, poète et penseur, parti dans l’exploration tumultueuse des méandres de l’esprit de l’Homme..

An-Vy Tran

Élève-ingénieur en biotechnologie, ses suggestions de lecture en diront bien plus long sur elle que n'importe quel descriptif.

More Posts

A lire aussi:

5 Commentaires

  1. #livre Mozambiquement, Laurent – Analyze Thiz http://t.co/nKkGjfRa via @analyzeThiz

  2. Mozambiquement, Laurent – Analyze Thiz http://t.co/AVXAGgHp via @analyzeThiz

  3. [A relire]: Mozambiquement, Laurent http://t.co/8t4jCdRi
    #AnalyzeThiz

  4. Mozambiquement, Laurent – Analyze Thiz http://t.co/ZP75SUT1 via @analyzeThiz

  5. [A relire]: Mozambiquement, Laurent http://t.co/8t4f4DQo
    #AnalyzeThiz

Commentaires