Lire Autrement

Caligula, le fou philosophe d’Albert Camus

Download PDF

Suétone le décrivait comme un monstre incohérent et grotesque, Camus nous offre un nouveau visage de cet empereur romain. Débauché et grand adepte des relations incestueuses, Caligula s’est illustré à travers son règne tyrannique et bouffon, donnant la mort arbitrairement et allant jusqu’à nommer son cheval sénateur.

On le savait imprévisible et cruel, Camus nous présente ici une vision neuve de cet homme qui ne fait que répondre avec sa propre cohérence à cette unique loi qui régit notre monde : l’absurdité.

 

« Caligula », édition Folio

« Caligula », édition Folio


Dans cet extrait, Caligula organise une prière à son égard, en se faisant passer pour la déesse Vénus. A l’issue de cet étrange recueillement, il s’adresse à ses patriciens/sénateurs.

« Si les dieux n’avaient pas d’autres richesses que l’amour des mortels, ils seraient aussi pauvres que le pauvre Caligula. Et maintenant messieurs, vous allez pouvoir partir, et répandre dans la ville l’étonnant miracle auquel il vous a été donné d’assister : vous avez vu Vénus, ce qui s’appelle voir, avec vos yeux de chair, et Vénus vous a parlé. […] En sortant, prenez le couloir de gauche. Dans celui de droite, j’ai posté des gardes pour vous assassiner. »

L’empereur souhaite instaurer et définir ses propres règles, il affirme lui-même « Je prends en charge un royaume où l’impossible est roi. » Il a à la fois besoin d’infini « si j’avais eu la lune… » et de vide « rien, rien encore… » Il n’est pas fou dans son refus de la fatalité mais dans sa réponse disons pédagogique. Il s’efforce de démystifier la mort en la faisant tomber au hasard tout en se perdant dans une ivresse dionysiaque. Son serviteur Helicon le défend:

« [Caligula] ne m’a pas fait de discours. Il m’a affranchi et pris dans son palais. C’est ainsi que j’ai pu vous regarder, vous les vertueux. Et j’ai vu que vous aviez sale mine et pauvre odeur, l’odeur fade de ceux qui n’ont jamais rien souffert ni risqué. J’ai vu les drapés nobles, mais l’usure au cœur [...] Méprise l’esclave Cherea! Il est au-dessus de ta vertu puisqu’il peut encore aimer ce maître misérable. »

« Caligula », mise en scène par Javor Gardev | © Rosen Donev

« Caligula », mise en scène par Javor Gardev | © Rosen Donev


Philosophe fou et fou philosophe, Caligula nous est peint avec cette proximité troublante que peut prendre le mal lorsqu’il se pare des couleurs du bien. Notre homme semble alors curieusement humain malgré ce cœur noir et salé qui l’empêche d’étancher sa soif d’absolu. Je ne peux que recommander chaleureusement la lecture de ce qui, plus qu’un livre, est une véritable tragédie digne des plus grands dont fait partie Camus.

Là où certains se montrent scandaleux à défaut d’être convaincants, notre auteur parvient haut la main à nous conter l’histoire d’un homme qui allie les deux.

An-Vy Tran

Élève-ingénieur en biotechnologie, ses suggestions de lecture en diront bien plus long sur elle que n'importe quel descriptif.

More Posts

A lire aussi:

7 Commentaires

  1. Caligula, le fou philosophe d’Albert Camus – http://t.co/mR3bOcea via @AnalyzeThiz

  2. http://t.co/lfq82vD3 RT [New] Caligula, le fou philosophe d’Albert Camus http://t.co/GUlUIsfR (par ) via @AnalyzeThiz http://t.co/QlgmpyPa

  3. [New] Caligula, le fou philosophe d’Albert Camus – http://t.co/6KTyj3f6 via @analyzethiz #analyzethiz

  4. Caligula, le fou philosophe d’Albert Camus – http://t.co/FsSo17lB via @Shareaholic

  5. [A relire]: Caligula, le fou philosophe d’Albert Camus http://t.co/OPJBC36e
    #AnalyzeThiz

  6. Camus est un auteur décent pour une première approche de la philosophie. Néanmoins, son approche peu rigoureuse et sa volonté d’être accessible au moins érudit des lecteurs fait que son propos manque d’appui. Il ne faut pas négliger la dimension mathématique de la philosophie.

  7. [A relire]: Caligula, le fou philosophe d’Albert Camus http://t.co/OPJx4sX4
    #AnalyzeThiz

Commentaires